Aptitude médicale du Personnel Navigant de l’Armée de l’Air

Critères médicaux d'aptitude pour le personnel navigant de l'Armée de l'Air. Ces critères de sélection très nombreux, et très stricts, particulièrement pour la spécialité chasse où le corps doit pouvoir résister à une éjection.

Les examens médicaux vont en particulier contrôler les points suivants :

  • Les yeux : il faut 10/10 à chaque œil sans correction. La perception des couleurs doit être normale ;
  • Le squelette : surtout le dos et la colonne vertébrale qui ne doivent pas présenter d’anomalies cliniques ou radiologiques ;
  • La taille des membres supérieurs et inférieurs : cuisse 0,50 à 0,65 m ; jambe 0,45 à 0,60 m ; membre supérieur 0,60 à 0,80 m ;
  • La corpulence : plus de 1,60 m en taille, et un poids entre 50 et 100 kg ;
  • Le cœur : dépistages des risques cardio-vasculaires qui pourraient remettre en cause la sécurité des vols ;
  • L’appareil respiratoire : recherche d’antécédents de pneumothorax ou d’asthme évolutif ;
  • L’appareil digestif : recherche d’antécédents de maladies ulcéreuses ou hépatiques ;
  • L’appareil génito-urinaire : un rein unique entraîne l’inaptitude. Une grossesse entraine une inaptitude temporaire ;
  • Le sang : recherche d’anémie ;
  • Le cerveau : recherche de traumatismes crâniens et d’antécédents nerveux ;
  • Le psychique : dépistage de pathologies psychiatriques ou psychotiques ;
  • Les oreilles : réalisation d’un audiogramme ;

Il faut également noter que toute découverte d’usage de stupéfiants entrainera l’inaptitude.

Pour les détails des critères exigés, reportez-vous au bulletin officiel des armées.

Glossaire Aéronautique

Recherche alphabétique:
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z _
© 2012 Captain Janse S.A.R.L. / Tous droits réservés.