Devenir Pilote de Loisir

Guide pratique

Pilote privé aux commandes de son avion

Vous êtes animé par la passion de l’aviation. Depuis toujours vous en rêvez. Que ce soit pour découvrir le monde d’en haut, ou simplement maîtriser la technicité du vol, vous faites partie de ceux qui pensent que l’aviation est le plus beau des rêves. Vous aimeriez passer votre temps libre à voler, éprouver des sensations nouvelles ou partir en vacances aux commandes d’un avion de tourisme ? Rentrez dans le quotidien d’un pilote privé et découvrez comment vous-même pouvez devenir pilote de loisir.

Etre un pilote de loisir

Un vol type

Un avion pendant le roulage

Le début d’une journée de pilote commence la plupart du temps avec un ciel ensoleillé. On préfère habituellement sortir l’avion quand les conditions météo sont les plus agréables ainsi que les plus favorables pour un vol à vue en toute sécurité. On commence la visite prévol en sortant l’appareil du hangar et en vérifiant que rien d’anormal n’est à signaler à l’extérieur. On poursuit la visite à l’intérieur avec la check-list, en contrôlant que tous les éléments fonctionnent et sont opérationnels. Il est temps d’allumer le moteur et de contacter la tour de contrôle pour demander l’autorisation de roulage. On dirige l’avion à proximité de la piste pour faire les essais moteur. Il faut contacter une dernière fois la tour de contrôle pour pouvoir s’aligner sur la piste et obtenir l’autorisation de décollage.

On peut enfin pousser les manettes des gaz et faire décoller l’avion progressivement pour voir se rapprocher les nuages. On stabilise enfin l’appareil à une certaine hauteur et on observe ce qui se passe en dessous de nous. Ces moments sont toujours empreints d’émotion et même après de nombreuses heures de vol, c’est toujours avec fierté que l’on regarde vers le bas et que l’on admire ce paysage exceptionnel. Cap maintenant vers la destination, tout en restant concentré sur le pilotage, il faut contrôler l’assiette, les paramètres moteurs, le cap de l’avion…

Vue depuis un avion lors du dernier virage avant l'atterrissage

Notre navigation terminée, on retourne vers l’aérodrome. Avant d’amorcer la phase d’atterrissage, on reprend contact avec la tour de contrôle, on prépare l’intégration du terrain. La descente se savoure. Un dernier virage vous fait caresser le paysage, l’approche vous ramène ensuite sur la terre ferme. Aligné sur l’axe de la piste, on vient poser les pneus le plus délicatement possible pour réaliser un parfait « kiss landing ». Puis avec l’accord de la tour on roule jusqu’au parking et on vérifie une dernière fois que tout est en ordre. D’autres passionnés nous ont rejoints, on les salue et on partage nos impressions et nos histoires, car c’est ça aussi la vie d’un pilote.

La vie en Aéroclub

La passion de l’aéronautique ne se vit pas uniquement dans le ciel. Il faut compter aussi sur l’aéro-club qui est le lieu de rencontre et de retrouvailles de pilotes de tous âges et d’horizons divers. C’est ici que vous ferez vos premiers pas d’élève-pilote et que vous rencontrerez des personnes aussi passionnées que vous. C’est aussi l’opportunité de disposer d’avions en copropriété à moindre prix. En faisant parti d’un aéro-club, vous accédez à une véritable communauté de passionnés d’aéronautique. Si votre passion est l’aviation, vous ne serez pas déçus.

Témoignage

Georges, 42 ans, Pilote Privé depuis 3 ans

J'aime me retrouver seul aux commandes de l'avion, au milieu de nuages. Dans ces moments je ne pense qu'au pilotage et au paysage. C'est une source de bienfait unique que de se retrouver au-dessus de tout et voir les maisons, les villes, et les forêts en miniature. Cela me permet de relativiser. Je me sens ainsi renouvelé après chaque vol.

Parcours de formation

Un avion garé sur le parking

Piloter pour son plaisir nécessite le même début de parcours que celui des pilotes professionnels. Les conditions sont toutefois moins strictes et surtout moins onéreuses.

Niveau et âge

En ce qui concerne le niveau intellectuel requis, un simple niveau de 3ème est largement suffisant : savoir faire quelques multiplications et des produits en croix. Le reste, c’est n’est que du bon sens. On peut commencer l’apprentissage à partir de 11 ans, et dès 15 ans il est possible de voler seul. La Licence de Pilote Privé peut s’obtenir à partir de 17 ans. Oui, même avant le permis de voiture ! Devenir pilote de loisir est donc bien accessible.

Filières et coûts

En France, et dans tous les pays de l’U.E., la licence de pilote de loisirs par excellence est le PPL (Private Pilot License). On peut le passer dans une école privée ou en aéro-club où les prix sont moins chers. Comptez autour de 5000 euros pour la formation complète de pilote privé en aéro-club. C’est le prix d’une petite moto. Cela comprend les 45 heures obligatoires en vol réel, la cotisation à l’aéro-club, l’assurance, la visite médicale, ainsi que les quelques bricoles nécessaires à l’équipement de vol. Toutefois vous ne déboursez pas cette somme d’un coup. En volant par exemple un week-end sur deux, avec un budget d’environ 250 euros par mois, vous deviendrez pilote au bout de deux ans. C’est le parcours le plus typique. Mais vous pouvez bien sûr piloter plusieurs fois par semaine et obtenir votre brevet en quelques mois. A chacun son rythme.

Le saviez-vous ?

Afin de vous donner un excellent aperçu de ce qui vous attendra en tant qu’élève-pilote, et d’acquérir les bases du pilotage dès maintenant, Captain Janse vous propose un programme vidéo interactif en ligne nommé Pilot Academy Web. Il a été conçu pour vous mettre en situation dans la plupart des cas pratiques que vous rencontrerez durant votre formation, et ainsi accélérer votre apprentissage pratique. N’hésitez pas à faire l'essai gratuit.

En France, il existe également une licence simplifiée nommée Brevet de Base, ou BB. Elle permet de piloter un avion à partir de l’âge de 15 ans révolus à condition d'être seul à bord et de rester dans un rayon de 30 km de l’aérodrome de départ. Elle requiert beaucoup moins d’heures de vol en entraînement que la licence de pilote privé, et est par conséquent moins onéreuse.

Conseil pour les plus jeunes

Le BIA est un diplôme aéronautique délivré par l’Education Nationale pour les jeunes collégiens et lycéens. C’est une option qui est disponible dans certains établissements scolaires. Ce diplôme n’est pas obligatoire pour devenir pilote, mais il donne de solides connaissances aéronautiques qui seront utiles pour la suite. De plus, il peut souvent donner lieu à des bourses qui permettent de passer ensuite la Licence de Pilote Privé. Pour cela, pensez à vous renseigner auprès de l’établissement concerné.

Critères médicaux

Il faut être titulaire d’un certificat médical de classe 2 délivré par un médecin certifié aéronautique. Ce certificat est obligatoire. Il suffit d’être en bonne santé, et rassurez-vous, vous pouvez porter des lunettes dans la plupart des cas.

Evolutions possibles

Plusieurs évolutions s’offrent aux pilotes privés qui veulent découvrir de nouvelles formes de pilotage.

En passant une qualification « vol de nuit », NR (Night Rating en anglais) vous pourrez survoler les villes éclairées de nuit autour de vous.

L'IR (Instrument Rating) vous permet de piloter dans des conditions météorologiques dégradées, dites « IFR » où il y a perte totale ou partielle de la visibilité extérieure. Vous apprenez à piloter en toute sécurité avec les instruments uniquement. Ces spécificités permettent d’aborder le pilotage d’un angle beaucoup plus technique et totalement différent du vol à vue qui lui est dit « VFR ».

Un avion survole une vallée lors de la qualificaiton montagne

Pour les amoureux de la montagne, une qualification « montagne » permet au pilote de se poser sur les massifs montagneux et de naviguer dans les vallées. Une grande précision est nécessaire pour le candidat de cette qualification. Tout est question d’entrainements et de méthodologies qu’il faut maîtriser avant de poser l’aéronef sur les pentes raides et parfois enneigées des reliefs. La qualification montagne peut se passer sur roue ou sur ski.

De même, la qualification hydravion requiert une autre forme de précision. Celle-ci permet de poser l’avion sur l’eau.

Pour plus de sensations, vous pouvez aussi choisir de passer la qualification voltige.

Il existe également des qualifications beaucoup plus précises pour piloter certains types d’avion comme par exemple les bimoteurs MEP (Multi Engine Piston), les avions disposant d'un train rentrant RU (Retractable Undercarriage), d'un pas variable VP (Variable Pitch), ou encore d'un train classique TW (Tail Wheel).

F.A.Q. (Foire Aux Questions)

A combien revient une heure de vol ?

Le prix d’une heure de vol se situe en général entre 80€ et 150€ de l’heure de vol en fonction des modèles d’avion et des aéro-clubs.
Est-ce que je serais capable de suivre une formation pour devenir pilote même si je ne suis pas doué en math ?
Absolument ! Nul besoin d’être un génie en maths. Les qualités requises sont avant tout le bon sens. Et même si être à l’aise avec les chiffres est un atout, cela ne représente en aucun cas un critère éliminatoire. Dans tous les cas, l’apprentissage demande du travail et de la motivation. Sans ces deux critères, même le plus surdoué des mathématiciens échouerait.
Est- ce que je peux piloter même si j’ai des lunettes ?
Oui. Les seules conditions exigées sont d’avoir 7/10 d’acuité minimum à chaque œil, mais pour une correction avec verres de 10/10. Le port de lunettes ainsi que de lentilles est autorisé, à condition qu’elles soient bien tolérées.
Je suis une femme et j’ai peur de ne pas me sentir à l’aise. J’ai l’impression que le pilotage est surtout un domaine réservé aux hommes.
Il est vrai qu’en France sur 40 000 licenciés, seulement 3000 sont des femmes. Pourtant les cockpits tendent à se féminiser de plus en plus. Des études ont même prouvé que les femmes pilotes montraient une volonté de réussite et une stabilité émotionnelle plus forte que chez les hommes. N’ayez donc aucune crainte et lancez-vous !
Je suis à la retraite et j’ai un certain âge. Est-il trop tard pour devenir pilote ?
Lorsque vous mettrez les pieds dans un aéro-club, vous vous rendrez vite compte que les passionnés sont vraiment de tous les âges, mais que la moyenne d’âge est plutôt élevée. Beaucoup de retraités notamment se rendent compte qu’avec le temps dont ils disposent, c’est le meilleur moment pour eux de se lancer dans leur rêve de piloter un avion.
Si vous avez d'autres questions, notre équipe sera heureuse de vous répondre. Ecrivez-nous par e-mail à l'adresse suivante:
questions-reponses[at]captainjanse.com
© 2012 Captain Janse S.A.R.L. / Tous droits réservés.